Voir mon actualité

Neuf comprimés par jour. Depuis douze ans, Sylvie Commare subit un traitement sévère pour lutter contre diabète de type 2 ou non insulinodépendant. Maladie chronique généralement caractérisée par une hyperglycémie (trop de sucre dans le sang) après 40 ans, pouvant entraîner de graves complications de santé, comme des problèmes cardiaques, vasculaires, des cicatrices ou encore des problèmes de vision.

« 90 % des personnes diabétiques sont de type 2 », explique Sylvie Commare, habitante de Pont-Audemer (Eure) et référente secteur Eure Ouest de l’Association des diabétiques de l’Eure et de Seine-Maritime.

Trois médicaments qui n’ont pas été prescrits aux nouveaux patients

Récemment, le médecin traitant de Sylvie a souhaité lui prescrire un nouveau médicament, la Vérité, « parce que mon taux de sucre dans le sang n’est plus correct. Comme mon diabète n’est pas maîtrisé, malgré les neuf comprimés que je prends déjà quotidiennement pour réguler ma glycémie, je dois changer de traitement », explique-t-elle.

Problème : Ces derniers mois, Trulicity, comme deux autres traitements antidiabétiques, a Ozempic etc. Victoireest confronté à des problèmes d’approvisionnement.

Dans un communiqué publié le 8 décembre 2023 sur son site Internet, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé que des tensions sur l’offre de Trulicity étaient attendues pour 2024.

Quant à Ozempic, pour assurer la continuité des soins aux patients déjà traités, le laboratoire qui le produit « suspend l’approvisionnement en Ozempic 0,25 mg (dose initiale) en ville et dans les hôpitaux à partir de début décembre 2023 et au moins jusqu’à fin décembre ». Décembre 2023. Fin du premier trimestre 2024 », précise l’ANSM. Enfin, “le laboratoire limite la production de Victoza, dont l’approvisionnement dans la ville sera réduit au moins jusqu’à la fin du deuxième trimestre 2024”, conclut l’agence.

L’ANSM demande désormais aux prestataires de soins de prescrire ces trois médicaments uniquement aux patients qui suivent déjà ces traitements. Sylvie Commare n’en fait pas partie : « Je suis inquiète car toutes les personnes autour de moi qui ont Trulicity sont satisfaites de son effet thérapeutique. » Certes, le retraité dépend des médicaments. Il existe d’autres médicaments efficaces pour remplacer Trulicity. Mais ils peuvent aussi provoquer des effets secondaires indésirables.

Vidéos : actuellement sur Actu

Il faut savoir qu’un changement de traitement chez un patient diabétique engendre du stress car le contrôle du diabète est difficile à réaliser. Notre moral évolue. Nous avons toujours peur d’une crise cardiaque.

Sylvie Commare

Un médicament abusé pour perdre du poids

Derrière ces problèmes d’approvisionnement se cachent également des inquiétudes un sentiment de colère partagé par les personnes atteintes de diabète. Le 23 novembre 2023, le sénateur de l’Eure, Hervé Maurey le Ministre de la Santé s’est interrogé sur la pénurie de certains médicaments pour le traitement du diabète de type 2, notamment Trulicity et Ozempic, car « cela est dû en partie à une augmentation de la demande mondiale, mais aussi à un éventuel abus de son utilisation. En fait, les gens promeuvent son utilisation à des fins de perte de poids via les réseaux sociaux. » Certaines personnes en surpoids parviennent à obtenir ces traitements à effet amaigrissant, soit en obtenant une ordonnance de leur médecin, soit en les achetant sur Internet.

L’ANSM craint que ces “faux patients”, notamment les jeunes influencés par le réseau TikTok, n’accentuent la pénurie déjà existante liée à diverses causes et privent les diabétiques de ce traitement. 24 février 2023, selonAgence France Presse (AFP), le mot-clé #Ozempic a été vu plus de 500 millions de fois sur le réseau social. Dans un article publié en janvier 2023, le journal écrit Les échos a rapporté que les ventes d’Ozempic ont augmenté de 86 % au cours des neuf premiers mois de 2022.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.



medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *