Olivier Roy-Bouchard était en pleine forme lorsqu’il a contracté la bactérie carnivore il y a un peu moins d’un an. Un événement qui a brutalement changé la vie du résident de Saint-Honoré en suscitant chez lui « une joie de vivre ». Ce dernier le laissera courir le 15 km de Pichous à Jonquière samedi.

En avril 2023, Olivier Roy-Bouchard venait de subir une opération à l’aine pour une hernie. Après que l’intervention se soit déroulée sans accroc, il est rentré chez lui, convaincu que son passage sous le bistouri était derrière lui. Mais c’était avant que des streptocoques du groupe A ne s’infiltrent dans sa plaie pour une raison qui reste à ce jour inconnue.

Je me suis réveillé la nuit avec l’impression que j’allais vomir. Je ne pouvais pas atteindre la salle de bain. Je me suis retrouvé sur le sol de ma salle de bain. Heureusement, j’avais apporté mon téléphone avec moi quand je me suis levé. Cela m’a permis d’appeler le 911, ce qui m’a conduit à l’hôpital.il dit.

La séquence des événements reste floue, comme le souvenir d’un cauchemar. Le dernier souvenir que j’ai est celui de m’être endormi lorsque la chirurgienne m’a dit qu’elle soupçonnait que j’avais une bactérie carnivore dans l’aine. On m’a dit que je devais subir une intervention chirurgicale d’urgence pour retirer tout ce qui avait été attaqué.

Je pourrais perdre mes organes génitaux, je pourrais perdre ma jambe.

medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *