Huit nouveaux cas de dengue ont été signalés dans la semaine du 24 au 30 juin. Douze nouveaux cas de Covid ont été signalés et les autorités sanitaires ont constaté la présence de trois nouveaux variants du virus depuis mai. En revanche, la fin de l’épidémie de grippe se confirme.

La dengue est toujours à l’œuvre en Polynésie française, indique le bulletin de surveillance sanitaire Arass : 71 cas ont été détectés depuis le 27 novembre, dont 8 dans la semaine du 24 au 30 juin. Sur ce total, 42 résident à Tahiti, 13 à Moorea, 7 à Rangiroa et 4 à Nuku Hiva, l’épidémie active la plus récente. L’âge moyen des personnes concernées est de 37 ans. Dans 90 % des cas, il s’agit de dengue de type 1.

Le Covid circule aussi tranquillement. Du 24 au 30 juin, le bulletin note une augmentation du nombre de cas confirmés (+12) et du taux de positivité par rapport à la semaine précédente. Il y a eu deux hospitalisations, celle d’un bébé et celle d’une personne de plus de 75 ans. Le séquençage réalisé par l’Institut Louis Malardé montre l’émergence depuis mai de trois nouveaux variants du JN-1, majoritaires au fenua comme en France. Le KP-3, l’un de ses dérivés, est le plus répandu aux États-Unis, avec un tiers des infections. Le KP-2, un de ses dérivés déjà présent en Polynésie, est considéré comme le plus infectieux. « Une nouvelle vague épidémique semble commencer », lit-on dans le bulletin. L’organisme de surveillance des médicaments de l’UE a demandé en avril une mise à jour des vaccins contre le Covid-19, mais les autorités sanitaires estiment que les vaccins existants peuvent prévenir les formes les plus graves.

Enfin, pour la même semaine du 24 au 30 juin, le bulletin annonce 9 nouveaux cas de grippe, dont trois ont donné lieu à des hospitalisations. Aucun nouveau décès n’a été signalé. Pour les autorités sanitaires « La fin de l’épidémie est confirmée. »



medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *