Moins d’une école sur dix au Québec a atteint un taux de vaccination contre la rougeole de plus de 95 %, un taux qui confère une immunité collective et prévient la transmission du virus. À Montréal, où les taux de vaccination sont très faibles dans certaines écoles, la vaccination commence à s’intensifier.


Dans l’ensemble de la province, seulement 7 % des quelque 3 000 écoles en possédaient un.est En mars de l’année dernière, les taux de vaccination contre la rougeole étaient supérieurs à 95 %, selon les chiffres que le ministère de l’Éducation a récemment envoyés à la communauté scolaire.

À Laval et dans les Laurentides, aucune école n’avait atteint ce pourcentage. Seulement deux écoles à Montréal avaient plus de 95 % des élèves et du personnel vaccinés contre la rougeole, et trois au Québec.

« Or, un taux de vaccination de 95 % est lié à l’idée d’immunité de la population, qui empêche la transmission épidémique du virus », lit-on dans une fiche d’information du ministère de la Santé transmise au réseau de l’éducation.

« Certaines régions et [certains] Les milieux éducatifs atteignent ce rythme, mais le Québec n’atteint généralement pas cet objectif », poursuit le ministère de la Santé.

Au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, la vaccination a débuté jeudi, avec une première école. «Nous avons pris la décision de vacciner toutes les écoles de notre territoire parce que nous en avons la capacité», a déclaré Geneviève Paradis, porte-parole de ce CIUSSS. C’est pourquoi 63 écoles primaires et secondaires sont visitées.

Quant aux enfants fréquentant un service de garde, les parents sont invités à les emmener dans les points de service proposant la vaccination. Le vaccin contre la rougeole est gratuit.

Les écoles du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal seront également toutes ciblées dans une nouvelle campagne de vaccination. Seulement cette semaine, plus de 6 000 appels ont été effectués pour informer les familles que le carnet de vaccination n’était pas à jour, précise le porte-parole Alexandre Cadieux.

Au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, la vaccination débutera lundi prochain, le 18 mars, et se poursuivra un jour sur deux de la semaine.

«Nous donnerons la priorité aux écoles ayant un taux de vaccination inférieur à 75 % et où 100 élèves ou plus doivent être vaccinés», écrit Clara Meagher, conseillère aux relations avec les médias de ce CIUSSS. Les écoles primaires déjà visitées par le passé le seront à nouveau, indique-t-elle.

Au CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, toutes les écoles ne seront pas ciblées pour une campagne de vaccination. Au lieu de cela, 21 écoles ont été choisies, a indiqué la porte-parole Catherine Dion.

Les taux de vaccination des élèves sont très faibles dans plusieurs écoles de Montréal. Selon les chiffres de la Santé Publique, près de la moitié des écoles primaires ont un taux de vaccination inférieur à 75% (196 écoles sur 396).

Si la rougeole est présente dans une école, le malade doit être retiré de l’école ainsi que ceux qui ont été en contact avec lui.

Le 6 février, une plainte a été déposée dans une école de Montréal, forçant le retrait de 17 personnes.

Le retrait n’a été nécessaire que pour une journée, a indiqué la Direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal.

19 cas au Québec

Jeudi, 19 cas de rougeole avaient été signalés au Québec, dont la majorité (14) à Montréal. Les régions de Laval, de la Mauricie, du Centre-du-Québec et des Laurentides ont également signalé des cas.

Pendant les vacances de printemps, la liste des lieux visités par les personnes atteintes de rougeole s’est allongée.

Un supermarché de la rue Ontario Est, une garderie à Lachine, une clinique médicale dans le quartier Villeray et un centre d’escalade dans le quartier Ahuntsic se sont ajoutés à cette liste publiée sur le site Internet du ministère de la Santé, ainsi qu’une pharmacie à Bois-des – Filion, près des Laurentides, et l’hôpital Cité-de-la-Santé à Laval.

Avant février dernier, aucun cas de rougeole n’avait été signalé au Québec depuis 2019.

Les principaux symptômes de la maladie sont une forte fièvre, de la toux, un écoulement nasal, des yeux rouges, un malaise général et des rougeurs, d’abord sur le visage puis sur le corps.

Avec Pierre-André Normandin, La presse



medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *