« Une ampleur inédite en France, depuis au moins 20 ans “. Le directeur du centre national de référence de la coqueluche de l’Institut Pasteur Sylvain Brisse alerte l’AFP sur les chiffres inquiétants sur la hausse de la coqueluche.

En effet, une flambée de cas est observée depuis début 2024. Même si seulement 495 cas ont été enregistrés pour l’ensemble de l’année 2023, il y en a eu plus de 5 800 au cours des cinq premiers mois de l’année. Des épidémies importantes ont également été observées dans d’autres pays européens comme la Belgique, le Royaume-Uni et l’Espagne. Quels sont les symptômes de la coqueluche ? Qui peut l’attraper ? Comment le traiter ? Nous inventorions tout ce que vous devez savoir.


Symptômes

La coqueluche vient d’une bactérie, Bordetella coquelucheQuelle pourrait-être la causeinfections respiratoires potentiellement graves. Quant aux symptômes, froid est généralement observé suivi d’un « toux persistante durant plus de 7 jours. » noté l’Institut Pasteur. De la « vomir » peut également être observée.

Les plaintes graves surviennent principalement dans : les nourrissons. « Apnée parfois accompagnée de bradycardie (fréquence cardiaque inférieure à la normale), voire des crises de cyanose (décoloration bleutée de la peau) » sont parfois observés lors des périodes de position assise. De la complications sont également à craindre. ” Chez les nourrissons, la coqueluche peut être très grave, voire mortelle, car elle est associée à insuffisance respiratoire ou multiviscérale », prévient l’Institut Pasteur.

LE jeunes enfantschez qui pneumonie ou une troubles neurologiques peuvent être observés sont également des sujets à risque, tout comme personnes vulnérables (patients respiratoires chroniques, personnes dont le système immunitaire est affaibli, femmes enceintes, etc.)

Comment l’attraper ?

L’Institut Pasteur met en garde contre contagiosité élevée de coqueluche et avance un chiffre significatif : « En moyenne, 1 personne infectée transmet la maladie à 15 autres personnes. » La contamination est principalement causée par voies aériennes. « La transmission se fait désormais principalement des adultes ou des adolescents aux nourrissons », ajoute l’institut.

Comment traiter la coqueluche ?

Pour vous protéger contre la coqueluche, c’est la meilleure chose à faire vaccination. Une première vaccination est administrée entre 2 et 4 mois chez le nourrisson avec un rappel à 11 mois. Un deuxième rappel est ensuite administré à 6 ans et un troisième entre 11 et 13 ans. Pour les adultes, un rappel est recommandé à partir de 25 ans.

Si vous avez la coqueluche, prenez antibiotiques est recommandé. En revanche, s’il s’agit d’un bébé de 0 à 3 mois, ” un hospitalisation est fortement recommandé », conseille l’Institut Pasteur.



medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *