Le Ministère de la Santé de Libériaen partenariat avec Gavi, l’Alliance du Vaccin, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont annoncé le 23 janvier l’arrivée de 112 000 doses du vaccin antipaludique Mosquirix (RTS,S) au Libéria.

Des recherches ont montré que les enfants de moins de cinq ans au Libéria connaissent des taux élevés d’infection par le paludisme, avec une prévalence de 10 %.

Le vaccin RTS,S a été testé au Ghana, au Kenya et au Malawi depuis 2019 et s’est révélé sûr et efficace. Il réduit le paludisme grave de 30 % et les décès dus au paludisme de 13 %.

L’OMS, l’UNICEF et Gavi travaillent en étroite collaboration avec le ministère de la Santé et d’autres parties prenantes au déploiement du vaccin contre le paludisme. L’OMS fournit des conseils techniques principalement axés sur l’analyse épidémiologique pour identifier les districts prioritaires pour le déploiement des doses actuellement disponibles, l’intégration du vaccin dans la vaccination systématique pour encourager une adoption plus large par le groupe cible et le soutien à l’administration du vaccin dans les provinces et districts ciblés. . L’UNICEF achète des doses de vaccin et les livre au ministère de la Santé.

Le ministère libérien de la Santé prévoit de commencer la vaccination en avril 2024.

Source : Organisation mondiale de la santé


medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *