Au fil des saisons, notre alimentation évolue, les plats réconfortants souvent gras de l’hiver laissent la place à des recettes plus légères, en adéquation avec le retour du soleil et les journées plus longues. Cette transition saisonnière est donc un moment important pour construire une nouvelle routine alimentaire et sportive et passer de l’hiver au printemps en pleine forme.

Un intestin sain pour une immunité assurée

Tout changement de routine stresse notre corps et rend plus difficile le rétablissement de son équilibre. Parmi nos organes vitaux, l’intestin mérite toute notre attention : il aime la régularité et les changements de saison semblent avoir un réel impact sur sa santé et celle du microbiote qui l’habite. Chouchouter ses intestins prend encore plus de sens quand on sait que les intestins et le système immunitaire sont étroitement liés : environ 60 % de nos cellules immunitaires sont concentrées dans les intestins !

La bonne santé de notre système digestif, dont fait bien entendu partie l’intestin, est assurée par une consommation régulière – et suffisante – de fruits et légumes. Ceux-ci sont riches en fibres, prébiotiques et nutriments essentiels au bon fonctionnement de l’intestin.

Cependant, une récente enquête réalisée par Juice Plus+1 auprès de 32 000 consommateurs dans plusieurs pays du monde montre que les trois quarts des personnes interrogées ne consomment pas quotidiennement la quantité recommandée de fruits et légumes frais. Cependant, 71 % des participants à l’étude déclarent manger plus de fruits et légumes en été.

De même, 61 % des Français consomment des fruits et légumes en conserve plutôt que frais. La saison printanière est souvent propice à la redécouverte de nouvelles habitudes alimentaires et nous incite à réintégrer suffisamment de fruits et légumes dans nos recettes, une habitude que l’on perd facilement en hiver. Il existe de nombreuses façons créatives de consommer les fruits et légumes au printemps : dans des smoothies, des salades, des jus…

Profitons de cette saison pour construire une nouvelle routine et rééquilibrer notre alimentation pour retrouver vitalité, santé et bien-être.

Transformez votre santé intestinale en six étapes

1) Focus sur les plantes

La nature est bien faite et a tant à nous offrir, pourquoi devrions-nous nous en priver ? Favorisez la diversité végétale : notamment les céréales complètes, les fruits, les légumes, les noix, les graines et les légumineuses.

Ces aliments contiennent différents types de fibres indispensables à l’équilibre de la flore intestinale. La consommation régulière de fruits, légumes et autres aliments végétaux contribue à maintenir une bonne digestion en favorisant le transit intestinal, en nourrissant le microbiote intestinal et en réduisant les risques de maladies digestives.

2) Prenez soin de votre sommeil

En parlant de microbiote : saviez-vous que nos micro-organismes possèdent leur propre horloge biologique ? Si nous ne dormons pas suffisamment ou si nous avons des habitudes de sommeil irrégulières, eux aussi en subiront les conséquences. Pour les rendre heureux (et vous aussi), essayez de vous coucher et de vous réveiller à des heures régulières et assurez-vous de dormir suffisamment, entre sept et huit heures par nuit, selon les individus.

3) Mangez à heures régulières

Manger précipitamment, à des heures indues, provoque un stress au niveau des intestins. Il aime la régularité ! Il est recommandé de manger à des heures régulières, si possible dans un environnement confortable et avec suffisamment de temps. Cela permet de stabiliser la glycémie, de réguler l’appétit, d’assurer une meilleure digestion, d’optimiser le métabolisme et de réduire le stress.

4) Prenez le temps de faire de l’exercice

Une activité physique régulière a plusieurs effets bénéfiques sur la santé intestinale : Elle affecte positivement le transit en stimulant la motilité intestinale, c’est-à-dire les mouvements des muscles intestinaux qui propulsent les aliments digérés à travers le système digestif. Cela réduit le risque de troubles digestifs, d’inflammation et le risque de maladies cardiovasculaires ou de diabète de type 2, connus pour avoir un impact négatif sur la santé intestinale.

5) Pensez à bien vous hydrater

Si l’on pense à boire suffisamment lorsqu’il fait chaud en été, il est plus facile de le négliger en dehors de cette saison. Une hydratation adéquate et adéquate – sous forme d’eau, de jus de légumes ou de fruits faibles en sucre – affecte également la digestion en aidant à prévenir la constipation, en favorisant la production de sucs gastriques et en maintenant l’équilibre sodium-potassium-magnésium, essentiel à une digestion efficace.

6) Faites la guerre aux microbes

L’arrivée du printemps n’élimine pas nécessairement tous les microbes et bactéries indésirables, alors n’oubliez pas cette façon simple de prendre soin de votre santé intestinale : lavez-vous toujours les mains avant de préparer et/ou de consommer vos repas.

En prenant soin de notre intestin lors des changements de saison, nous investissons dans notre bien-être général. En suivant ces conseils simples mais efficaces, vous maintiendrez une digestion saine, renforcerez votre système immunitaire et profiterez pleinement du printemps avec des fruits et légumes de saison dans nos assiettes !

1 Le rapport « Combler l’écart vers un mode de vie plus sain : une étude multi-marchés sur la consommation, les tendances et les tendances des fruits et légumes Behaviours” est une enquête en ligne menée par Walr pour JuicePlus auprès de 32 157 consommateurs au Royaume-Uni, États-Unis, France, Allemagne, Espagne, Italie et Pologne. L’examen a eu lieu entre le 6 et le 15 Septembre 2023. Walr est une organisation membre de la Market Research Society.


medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *