C’est l’un des risques sanitaires identifiés durant cette période olympique : les arbovirus, transmis par le moustique tigre. La dengue, le Zika et le Chykungunya font partie des maladies transmises ce moustique s’est désormais implanté partout en Ile-de-France. Avec l’arrivée de voyageurs en provenance de zones où ils sont endémiques, le risque d’épidémie est étroitement surveillé.

Pour calculer le temps de transmission des arbovirus lors des Jeux olympiques, Anna-Bella Failloux, entomologiste à l’Institut Pasteur, a utilisé des moustiques tigres collectés sur le terrain. “Ces moustiques ont été boostés en laboratoire et nous avons réalisé des infections dites expérimentales.”

« Il faut aller très, très vite »

Résultat, à 28 degrés, il faut 2 à 3 semaines pour que la dengue se transmette ou virus Zika, 3 à 7 jours pour le chikungunya et 3 jours pour le virus du Nil occidental. « Les recherches que nous avons menées vont nous permettre d’organiser au mieux cette lutte antivectorielle. Lorsqu’on découvre un cas humain de West Nile, on se dit qu’il nous reste encore trois jours devant nous pour limiter la propagation de la maladie. virus via le moustique. Il faut aller très, très vite.” ajoute Anna-Bella Failloux.

L’actualité de France Inter

54 secondes

Les autorités lancent alors une désinfection des zones visitées par le patient, réalisée chaque année sous la supervision d’Arnaud Tarantola, épidémiologiste à Santé publique France. Avec plus de 10 millions de voyageurs déjà en Ile-de-France l’été dernier, il n’est pas inquiet.
« Chaque année, des voyageurs viennent ou des Franciliens partent en vacances dans des zones d’endémie et reviennent s’ils sont touchés par la dengue, le chikungunya ou le Zika. “Je ne dis pas qu’il n’y a aucun risque associé aux Jeux olympiques, je dis que le risque supplémentaire en termes de retour de voyageurs en provenance de zones endémiques ne semble pas significatif à ce stade.” Surtout parce que, selon lui, la majorité des spectateurs olympiques ne viendront pas de zones à risque.

medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *