Fort de sa longue expérience auprès des patients souffrant de problèmes cardiaques, le Centre ÉPIC de l’Institut de Cardiologie de Montréal a développé un programme personnalisé de réadaptation cardiovasculaire qui a permis à certains patients atteints de la COVID-19 de longue durée d’améliorer leur qualité de vie.


Après huit semaines, certains participants à ce programme ont pu améliorer leur capacité cardiorespiratoire (VO2 max, ou capacité du corps à transporter et à utiliser l’oxygène) et leur efficacité respiratoire (la quantité d’air nécessaire pour exercer un effort).

Certains ont également remarqué une réduction de l’impact des symptômes à long terme du COVID-19 sur leur vie quotidienne.

“Nous avons des décennies d’expérience en matière de rééducation cardiovasculaire, notamment chez les personnes qui souffrent parfois de maladies cardiaques graves, mais qui sont (éligibles) à la rééducation”, explique le responsable de l’étude, le chercheur postdoctoral Florent Besnier.

« Et chez les personnes qui souffrent du COVID-19 depuis si longtemps, il y a des symptômes qui nous rappellent nos patients que nous avons l’habitude de voir, donc fonte musculaire, fatigue, difficulté à faire un effort au quotidien… Nous avons pensé que peut-être nous pourrions les aider. . »

Par ailleurs, a ajouté M. Besnier, ce que les patients souffrant de problèmes cardiaques et ceux atteints de la COVID-19 de longue durée ont en commun, c’est qu’ils deviennent excessivement sédentaires et physiquement inactifs, ce qui contribue à leur déconditionnement.

Intrigués par ces similitudes entre les deux populations de patients, M. Besnier et ses collègues ont recruté et réparti au hasard deux groupes de quarante participants âgés en moyenne de 53 ans.

Le premier groupe a suivi un programme de rééducation clinique individualisé au Centre EPIC pendant huit semaines. Ce programme comprenait trois séances hebdomadaires d’exercices d’aérobie et de résistance, ainsi qu’un entraînement musculaire inspiratoire quotidien. Le deuxième groupe a maintenu ses habitudes quotidiennes pendant la même période, sans intervention supplémentaire.

« Dans le groupe interventionnel, nous avons pu observer une amélioration significative, statistiquement et cliniquement, de la capacité cardiorespiratoire d’environ 13 % », a déclaré M. Besnier. Nous avons également constaté une amélioration significative de l’efficacité de la ventilation. Si j’exagère un peu, les patients sont un peu moins essoufflés avec le même effort qu’avant l’examen. »

Les chercheurs ont également mesuré une amélioration significative des « paramètres fonctionnels » tels que la capacité de marcher, de se lever ou de s’asseoir. « Nous parlons de l’impact des symptômes, pas de leur gravité. L’impact des symptômes sur la vie familiale, personnelle ou professionnelle a été réduit”, a déclaré M. Besnier.

Cela dit, sans comprendre pourquoi, un tiers des membres du groupe d’intervention n’a bénéficié d’aucune amélioration. Tous ces résultats, tant positifs que négatifs, sont comparables à ceux obtenus lors d’une intervention chez des patients cardiaques.

Les responsables de l’étude rappellent qu’il s’agissait d’une petite étude avec seulement quarante participants. Il n’est donc pas possible de « généraliser » les résultats obtenus à tous les patients atteints de la COVID-19 de longue durée, a souligné M. Besnier, même si cela représente pour eux une lueur d’espoir en montrant qu’il est probablement possible d’améliorer leur situation. si on leur propose le bon programme de réadaptation.

«Il faut maintenant évaluer les effets à long terme du programme de réadaptation, mais je reste optimiste», affirme M. Besnier, qui rappelle qu’une étude récemment publiée par la revue médicale BMJ ont montré que des améliorations sont toujours présentes un an après l’intervention.

Les résultats de cette étude ont été publiés par leJournal américain de médecine physique et de réadaptation.



medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *