Photo dépôtphotos

Le CIUSSS-MCQ constate une augmentation du nombre de cas d’ITSS dans la région.

Depuis 2018, les cas de gonorrhée en Mauricie et au Centre-du-Québec ont augmenté de près de 40 %. Le CIUSSS rapporte un pic de cas déclarés, à 215, en 2023, avec 60 % des cas survenant chez des hommes. 75% des signalements concernent des jeunes entre 15 et 34 ans. Le nombre de cas d’hépatite B, de syphilis et d’hépatite C est également en augmentation.

Les jeunes de 15 à 34 ans sont les plus infectés.

La chlamydia est l’ITSS la plus courante dans la région. Plus de 1 400 cas ont été signalés en 2023, touchant principalement les jeunes. Plus de 85 % des cas se retrouvent chez les 15-34 ans. Les femmes représentent 65 % des cas et celles entre 15 et 24 ans près de 70 % des cas féminins.

Le test de dépistage, effectué de manière confidentielle, permet de confirmer si une personne est infectée. « Le dépistage permet aux personnes ayant contracté une MTS de recevoir un traitement approprié et d’éviter les complications d’une infection non traitée », rappelle le CIUSSS-MCQ.



medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *