GTP Bioways a annoncé la signature d’un nouveau contrat le 20 juin 2024. Le sous-traitant pharmaceutique toulousain travaille désormais avec AdaptVac, une société danoise de biotechnologie. Dans le cadre de cette collaboration, l’industriel de biomédecine de la Ville Rose travaille à la production d’un lot de vaccins contre le paludisme placentaire.

La substance sera ensuite utilisée pour un essai clinique de phase 1. « Ce vaccin innovant a un but réduire le nombre de doses nécessaires et améliorer la longévité de la réponse immunitaire induite par le vaccin contre le paludisme placentaire », selon un communiqué de presse.

Un rôle clé : la production industrielle

Le but des équipes d’AdaptVac est exactement celaaccélérer le développement de vaccins thérapeutiques et des prophylactiques durables et très efficaces. Et cela grâce à une plateforme technologique innovante pour les particules virales de type capside, inventée à l’Université de Copenhague. Le concept a même fait ses preuves avec un vaccin contre le Covid-19.

Le développement du bioprocédé est déjà couronné de succès. GTP Bioways intervient le processus de production industrielle. La fabrication de la substance et le remplissage des flacons sont donc les principales étapes dont il a la charge.

L’industrie française et les enjeux mondiaux

« Nous espérons que le vaccin sera évalué plus en détail au cours de la phase 2 et au-delà, et nous pensons que cette collaboration sera durable », a déclaré Morten Agertoug Nielsen, COO d’AdaptVac. Les deux entités prévoient donc à long terme.

« Ce partenariat met en valeur la capacité de l’industrie française à apporter des solutions pour répondre à des besoins de santé mondiaux non satisfaits, comme le paludisme placentaire », a ajouté Alain Sainsot, président de GTP Bioways. Au début de cette année, le laboratoire toulousain avait déjà signé un accord de coopération avec la société de biotechnologie Advanced BioDesign de Lyon. Ce contrat portait sur la production d’un traitement contre un cancer à évolution rapide.

>> LIRE AUSSI : Don du sang : l’EFS Occitanie organise une collecte estivale à travers une campagne humoristique

medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *