Le processus d’admission des patients est critique pour l’entreprise, car il permet aux organismes de santé de collecter des informations essentielles, telles que les données démographiques, les antécédents médicaux et sociaux, le consentement, l’éligibilité à l’assurance et les détails de paiement, auprès des patients avant leur visite. Il s’agit de la première étape du parcours de santé des patients et elle fournit aux prestataires et au personnel les informations dont ils ont besoin pour prodiguer des soins optimaux.

L’accueil des patients prend souvent du temps et est sujet aux erreurs, en grande partie à cause du travail manuel qu’il implique traditionnellement. Mais à mesure que la technologie remodèle le secteur de la santé, les solutions numériques d’accueil des patients gagnent en popularité. Il n’est pas surprenant que les organismes de santé qui ont adopté l’accueil numérique des patients trouvent de nouveaux moyens de rationaliser leurs opérations, d’améliorer leur efficacité et d’augmenter leur rentabilité.

Les limites de l’admission traditionnelle des patients

Les processus traditionnels d’admission des patients reposent en grande partie sur la saisie manuelle des données, les appels téléphoniques et les formulaires papier, ce qui entraîne des inefficacités opérationnelles et des erreurs évitables. Ces processus contribuent fortement à l’épuisement professionnel du personnel, un défi croissant à l’échelle du secteur. Au fil du temps, elles peuvent même amener le personnel administratif à quitter le navire, aggravant ainsi la crise du personnel de santé.

Pire encore, l’accueil traditionnel des patients laisse ceux-ci se sentir désengagés par rapport à leurs soins, ce qui peut avoir pour effet en aval de détériorer leurs résultats de santé à long terme.

La saisie manuelle des données met en danger les soins aux patients

Les processus traditionnels d’admission des patients reposent fortement sur la saisie manuelle des données. Le personnel du front-office est censé porter plusieurs casquettes : transcrire des données, numériser des formulaires, planifier des rendez-vous, demander des paiements en fonction de l’heure de service, et bien plus encore.

Cependant, l’erreur humaine est inévitable, et même la plus petite erreur peut avoir des conséquences importantes. La transcription manuelle des informations sur les patients dans les DSE introduit un risque de fautes de frappe, d’omissions ou d’interprétations erronées. Les dossiers papier sont également vulnérables à la perte ou à l’égarement, ce qui peut perturber la continuité des soins et rendre plus difficile pour les prestataires d’accéder aux informations dont ils ont besoin. La saisie manuelle des données augmente également le risque d’erreurs de facturation, entraînant des refus de réclamation, des retards de paiement et une diminution du potentiel de remboursement.

La consommation traditionnelle nuit à l’expérience du patient

Encombré de documents papier et d’appels téléphoniques, le processus traditionnel d’admission des patients entraîne souvent des retards, de longs temps d’attente et une mauvaise communication entre le patient et le prestataire. Remplir manuellement des formulaires peut demander beaucoup de travail, entraînant la frustration des patients et un temps excessif passé dans la salle d’attente.

Ces processus obsolètes entravent chaque étape du parcours du patient, avant même la visite. Lorsque les patients appellent pour prendre rendez-vous, ils peuvent être confrontés à de longs temps d’attente ou à des lignes téléphoniques occupées, ce qui entraîne de la frustration et des abandons d’appel. Les appels téléphoniques augmentent également le risque d’erreurs de planification, telles que des doubles réservations ou des heures de rendez-vous inopportunes. Ces premiers obstacles donnent le ton à l’ensemble de l’expérience du patient, conduisant à une perte progressive de la confiance et de la satisfaction des patients.

Pourquoi les établissements de santé adoptent l’admission numérique des patients

Les solutions numériques d’accueil des patients révolutionnent le fonctionnement des organismes de santé. En éliminant la saisie manuelle des données, les appels téléphoniques et les formulaires papier, ces outils technologiques rationalisent le processus d’admission du début à la fin, aidant ainsi les organismes de santé à gagner du temps, à minimiser les erreurs et à offrir l’expérience attendue par les patients.

Grâce à la réception numérique, les informations sur les patients sont capturées avec précision et en toute sécurité, garantissant ainsi une communication transparente entre les patients et les prestataires. L’apport numérique minimise également les charges administratives, aidant le personnel à fonctionner plus efficacement afin qu’il puisse lutter contre les sources courantes de fuite de revenus, telles que les non-présentations, les annulations et les goulots d’étranglement au front-office. En rationalisant le flux des patients, les organismes de santé peuvent améliorer le recours aux prestataires et voir plus de patients par jour, ce qui entraîne une augmentation des revenus et des bénéfices.

Voici quatre façons dont l’admission numérique des patients améliore l’efficacité et la rentabilité :

Alléger le fardeau administratif

L’accueil numérique des patients permet aux patients de s’inscrire avant leur visite, de mettre à jour leurs informations et d’effectuer des paiements avant leur arrivée, le tout à partir de leurs propres appareils. En éliminant le besoin de paperasse et de saisie de données, les établissements de santé peuvent faire gagner du temps au personnel sur les tâches administratives.

De plus, la réception numérique aide les organismes de santé à capturer des informations précises sur les patients et à les intégrer de manière transparente dans leur DSE. Les résultats finaux sont moins d’erreurs, des données de meilleure qualité et une meilleure expérience pour le personnel du front-office.

Minimisez les erreurs de facturation et les réclamations refusées

Vérifier manuellement l’éligibilité à l’assurance des patients peut s’avérer fastidieux et frustrant. Cependant, grâce à l’accueil numérique des patients, les organismes de santé peuvent automatiser la vérification de l’assurance et vérifier l’éligibilité des patients en temps réel. Cela permet non seulement de gagner du temps, mais réduit également le risque d’erreurs de facturation et de refus de réclamation. Mieux encore, il aide le personnel à orienter les patients vers les soins dont ils ont besoin, sans retards ni complications inutiles.

Augmenter les collectes au moment du service

Encaisser les paiements au moment du service n’a jamais été facile. Les patients savent rarement ce qu’ils devront à leur arrivée pour leur visite, et le personnel se sent souvent mal à l’aise de demander un paiement d’avance.

L’admission numérique des patients atténue ces défis en offrant aux patients des moyens de paiement flexibles, tels que les paiements en ligne, les plans de paiement et les portefeuilles mobiles. Ces options de paiement pratiques minimisent également le besoin de traitement manuel, de relevés papier et de fournisseurs de recouvrement tiers. En rationalisant le processus de paiement, les établissements de santé peuvent améliorer leurs flux de trésorerie, réduire les tensions financières et mieux allouer leurs ressources limitées.

Prendre des décisions basées sur les données

Pour prendre des décisions éclairées, les organisations de soins de santé doivent dresser un tableau complet de leur efficacité et de leurs progrès et comprendre comment les améliorer.

Grâce à l’accueil numérique des patients, les groupes de prestataires peuvent obtenir des informations précieuses en capturant et en analysant les données en temps réel. En suivant les tendances et les modèles d’admission, les établissements de santé peuvent identifier les domaines à améliorer, optimiser l’allocation des ressources et développer des stratégies concrètes pour rester compétitifs.

L’analyse en temps réel peut également aider les organismes de santé à améliorer leur efficacité et leur rentabilité. Par exemple, l’analyse des données sur les préférences et les comportements des patients peut aider les groupes médicaux à adapter leurs services pour attirer les bons patients, ce qui entraînera finalement des revenus plus élevés.

L’évolution de l’accueil des patients a marqué le début d’une nouvelle ère de commodité et d’autonomisation, tant pour les organismes de santé que pour les patients qu’ils servent. L’accueil numérique des patients a pris son essor, donnant au personnel le pouvoir de fonctionner avec une efficacité maximale et accordant aux patients une plus grande appropriation de leur parcours de soins de santé.

En adoptant les outils numériques souhaités par le personnel et attendus par les patients, les organismes de santé de toutes tailles peuvent optimiser leurs flux de travail, rationaliser les tâches répétitives et fournir des soins compatissants de haute qualité. Mieux encore, ils peuvent rester compétitifs, attirer de nouveaux patients et fidéliser les patients existants, le tout sans embaucher davantage de personnel.

medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *