Les scientifiques réfléchissent à la possibilité de réaliser une prise de sang pour détecter la maladie d’Alzheimer et prévenir une ponction lombaire.





Temps de lecture:
1 minute


Des scientifiques de l’Université suédoise de Göteborg ont expérimenté un test sanguin pour détecter la maladie d’Alzheimer. La recherche a été publiée dans la revue américaine Jama Neurologieselon BFMTV. Ce test non invasif réduirait le recours aux ponctions lombaires, plus douloureuses, ou aux TEP pour la recherche d’amyloïde.

Détecter une protéine

Les chercheurs souhaitent mesurer la présence de la protéine p-tau217 dans le sang. Il révélerait la maladie avec autant de précision que les tests traditionnels. La protéine p-tau217 marque les changements biologiques dans le cerveau provoqués par la maladie d’Alzheimer. Cela pourrait également permettre de distinguer clairement la maladie d’Alzheimer d’autres maladies présentant des symptômes similaires, par exemple la démence.

Quatre-vingt pour cent des patients pourraient ainsi éviter des tests invasifs. Dans les médias britanniques Le gardeDavid Curtis, de l’Institut de génétique de l’University College London, estime que cette prise de sang permettrait de réaliser un dépistage tous les deux ou trois ans pour les plus de 50 ans.





Lire aussi

« Les enfants qui ont survécu aux camps et aux ghettos » : on estime que 21 900 survivants de la Shoah vivent en France

« Ces attaques ne resteront pas sans réponse » : les Houthis menacent de représailles contre les incursions américano-britanniques

Gigi Riva, la légende du football italien, est décédée à l’âge de 79 ans




medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *