Une start-up de la Silicon Valley a récemment présenté sa dernière innovation : une sorte de capsule permettant d’examiner l’intérieur de l’estomac sans endoscope. Les premiers essais sur l’homme ont déjà été menés avec succès. Si l’appareil permet actuellement d’effectuer des missions d’inspection, les futures versions pourraient intégrer davantage de fonctionnalités.

Une capsule baptisée Pillbot

Rappelons d’abord que l’endoscopie est un procédure qui nécessite un endoscope, un tube long et fin équipé d’une lampe et d’une caméra, pour examiner ou traiter les organes et structures du corps. Cependant, c’est un méthode invasive, car le tube doit être inséré dans le corps par une voie naturelle, par exemple par la bouche ou l’anus. Cependant, la science tente depuis un certain temps déjà de découvrir des méthodes moins invasives.

La start-up Endiatx, basée dans la Silicon Valley, a récemment présenté son site internet site internet un nouvel appareil : le Pillbot. C’est une capsule robot qui Cela vous permet d’examiner certaines parties du corps, à savoir l’œsophage, l’estomac et le duodénum, ​​la première partie de l’intestin grêle. Autrement dit, la capsule est conçue pour remplacer une intervention bien spécifique : l’endoscopie du tube digestif haut.

capsule de robot d'endoscopie 2
Crédit : Endiatx

Des versions futures plus performantes

Le Pillbot est une sorte de mini-sous-marin hirondelle équipé d’un système de propulsion autonome. Mentionnons également la présence d’une caméra haute définition et d’un éclairage pour explorer les zones ciblées du corps. Le côté non invasif constitue le principal avantage, car il va à l’encontre des méthodes traditionnelles qui nécessitent souvent une anesthésie. Endiatx explique avoir déjà mené des essais sur l’homme pour valider la technologie dans le cadre du détection de diverses maladies digestives. L’appareil pourrait même être utile dans le dépistage du cancer colorectal.

D’ailleurs, si le Pillbot dans sa première version se verra confier de simples missions d’inspection, Endiatx ne veut pas s’arrêter là. En effet, la start-up réfléchit déjà aux futures versions de sa capsule robot. Le but est de leur permettre de le faire effectuer des tâches plus complexes comme les biopsies et l’ablation de tumeurs. Dans ces cas-là, le Pillbot ne sera plus autonome, mais sera contrôlé à distance par un médecin.

Enfin, sachez qu’Endiatx envisage de travailler à la miniaturisation de sa capsule. Donc ça pourrait bien être le cas possible de l’injecter par voie intraveineuse et ainsi explorer le corps dans son ensemble sans recourir à des interventions chirurgicales.



medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *