Destimed lou trotignon photographie par saadia hamdine 1
Lou Trotignon (Photo Saadia Hamdine)

Musique, lumière, son, Lou Trotignon monte sur scène telle une rock star. Il prend des nouvelles du public et passe ensuite à autre chose. ” Si je devais revendiquer une identité, je choisirais celle du doute. Et je voulais faire ce spectacle pour que vous vous sentiez moins seul. Mais est-ce que tout le monde sait que celui-ci sur scène parle de transition ? Je suis une personne trans. j’ai pris de la testostérone sur commande. On m’a enlevé les seins parce que je ne comprenais pas ce que signifiait se sentir femme. J’ai passé la première partie à répondre aux critères de féminité. C’est fini maintenant. Ici, je suis libre. »Après avoir évoqué son émission« Groupeur » du nom de ce poisson qui change de sexe à la moitié de sa vie – d’abord il est femme, puis il devient homme, – « le mérou est presque un modèle », dit-il – Lou Trotignon dresse un hymne à la liberté, au respect pour les autres et la tolérance. Et quand Lou Trotignon se considère comme un mérou, des bulles de liberté surgissent.

Jean-Rémi BARLAND

« Lou Trotignon Mérou » au Théâtre des Béliers – 53, rue du Portail Magnanen. 5 et 13 juillet à 22h35 Tarifs : abonné : 17,5 € plein : 25 € ; Téléphone de réservation +33 (0)4 90 82 21 07. Plus d’informations : théâtredesbeliers.com

medimax

By medimax

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *